Jeunes en TTTrans

Comprendre le projet.

Transversalité / Transitions / Transformations

L'objectif est de mettre en œuvre une recherche-action visant au développement de politiques locales de jeunesse intégrées dans 3 territoires bretons :

  • les quartiers de Kervénanec et de Bois-du-Château à Lorient
  • Morlaix communauté
  • et la Communauté de communes de Moyenne Vilaine et Semnon.

Il s'agit de mettre en œuvre des politiques locales de jeunesse pour mieux accompagner les transitions de la jeunesse vers l'âge adulte.

Ce projet s'appuie sur l'ensemble des acteurs publics, privés et associatifs (y compris les jeunes) s'adressant à la jeunesse dans les 3 territoires.

Un certain nombre de principes d'action transversaux sont mobilisés :

  • les jeunes seront étroitement associés et invités à participer à toutes les étapes de ce projet ;
  • le projet entend mettre l'accent sur la simplification des actions et procédures, sur l'innovation dans les actions ;
  • il fait l'objet d'une évaluation continue et participative ;
  • il vise à lutter contre le non-recours aux droits et aux dispositifs.

Les thématiques

Différentes thématiques seront travaillées :

  • la lutte contre le non recours aux droits et aux dispositifs (accès au numérique et à la mobilité, lutte contre les discriminations) ;
  • la lutte contre le décrochage scolaire et construction de passerelles entre éducation et emploi ;
  • la lutte contre le chômage des jeunes (faciliter l'insertion professionnelle) ;
  • le soutien à la participation et l'engagement des jeunes ;
  • le soutien à l'expression des jeunes et transformation des représentations des habitants.

Les objectifs principaux

Le projet réunit 3 objectifs :

  • produire un changement dans l'action publique s'adressant à la jeunesse ;
  • produire un changement dans les pratiques des acteurs (décideurs et professionnels) ;
  • produire des connaissances et les partager.

Il s'agit :

  • de mettre en perspective 3 expérimentations parallèles (innovation-mutualisation) ;
  • d'accompagner des acteurs (communauté d'apprentissage) ;
  • de capitaliser des expérimentations (évaluation-communication).

Il répond aux besoins des territoires concernés en matière de politiques publiques s'adressant à la jeunesse. Pour notre territoire, le but est d'élargir une politique jeunesse en termes de tranche d'âge et de thématique.

Dans cette optique, il vise aussi à mettre en valeur les besoins transversaux des territoires.

Les objectifs opérationnels

Phase 1 : mobilisation et diagnostics comparés

En s'appuyant sur des données quantitatives et qualitatives, et sur des données sensibles, il s'agira :

  • de mobiliser les acteurs du territoire en s'appuyant sur les organisations collectives déjà existantes afin de déterminer la méthodologie à mettre en œuvre pour aboutir à la réalisation d'un diagnostic et à la définition des futurs axes de travail à prioriser qui en découleront ;
  • de réaliser un diagnostic partagé en associant l'ensemble des acteurs (associations, jeunes, institutions, entreprises...) ;
  • de définir des axes de travail prioritaires en vue de la simplification et de l'optimisation des actions existantes et de la programmation d'actions innovantes.

Les jeunes pourront être directement acteurs du diagnostic et contribuer à définir ses objets et méthodes, ainsi que témoigner de leurs réalités de vie, de leurs besoins et attentes.

Phase 2 : développer des actions de politique de jeunesse intégrées

Sur la base des éléments de diagnostic posés et des propositions en termes d'organisation et de planification, toutes les actions s'appuieront sur des logiques partenariales, transversales, intersectorielles et/ou interservices et auront recours à la participation des jeunes, voire des parents et des habitants.

Ainsi, des pistes d'actions communes aux 3 territoires peuvent déjà être esquissées :

  • des actions en milieu scolaire et dans les territoires pour lutter contre le décrochage scolaire et construire des passerelles entre l'éducation et l'emploi (en partenariat étroit avec l'Éducation nationale et les représentants du monde de l'entreprise) ;
  • des actions visant à lutter contre le chômage des jeunes avec des initiatives d'insertion professionnelle des jeunes (en partenariat étroit avec les missions locales et le monde de l'entreprise, notamment) ;
  • des actions visant à ouvrir les possibles pour les jeunes et à lutter contre l'isolement avec une systématisation de l'accès au numérique, des actions de mobilité et de lutte contre les discriminations ;
  • des actions visant à soutenir la participation et l'engagement des jeunes ;
  • des actions visant à soutenir les expressions culturelles des jeunes et à faire évoluer leur image auprès des habitants des territoires.

Les mises en œuvre débuteront 1 an après le démarrage du projet et seront évaluées et éventuellement adaptées chaque année.

Les détails du projet

Porteurs de projet :

Chaire de recherche sur la jeunesse de l'École des hautes études en santé publique

Durée du projet :

2016-2020

Membres de l'équipe :

des chargés de mission, des chercheurs, des évaluateurs et des ingénieurs de projet.

Pérennisation

À la fin de la durée du projet, les apports de la démarche engagée seront déterminés afin d'envisager une pérennisation sur le territoire par :

  • la mise en place définitive des dispositifs ayant "prouvé" leur efficacité ;
  • l'intégration des actions dans l'approche intégrée de la jeunesse ;
  • le maintien du partage avec tous les acteurs du territoire.




Jeunes en TTTrans

En savoir plus

Pour en savoir plus sur le projet à l'échelle des 3 territoires partenaires, rendez-vous sur le site Internet jettt.org

Suivez le projet sur Facebook


Création site collectivité